J'en suis ou? !

Publié le par David vortex

5h00 du mat, dimanche.

J'arrive pas à manger finalement, ni à dormir apparement.

J'essaie de trouver des solutions mais j'avoue que cela n'est pas facile.
J'ai déjà du mal à savoir ce que je veux faire.

Trois choix s'offrent à moi.


1:Sauver mon couple, mais là je demanderai une thérapie de couple.
Personne n'est tout blanc dans l'histoire, elle et sa parano, sa volonté de nous avoir moi et la petite pour elle SEULE (en excluant ma grande fille), Moi et mes déplacements, mon envie de communiquer avec les autres (maladive?),ma vision différente de l'éducation des enfants, et mon envie justement de ne pas être qu'avec ELLE SEULE ,je n'entends pas par là l'envie de la tromper, mais de cotoyer d'autres personnes.
C'est en effet peut être la bonne méthode de s'endormir dans les bras de sa mère, dans un lit dans la chambre des parents, manger debout à l'heure que l'enfant veut c'est peut être en effet une bonne méthode, et il ne faut peut être pas que je me braque contre cela.
Etre qu'a Trois c'est éviter tout problèmes annexes.

En tout cas, j' aurai besoin de ce support tiers pour m'aider à 'digèrer' ce coup bas.
Mais malgré cela l'amour est toujours présent chez moi, sinon je n'aurai pas fait tout ces putains d'effort depuis 2 ans., même si depuis quelques mois, j'ai merdé et j'en suis conscient en accentuant les déplacements, les rencontres avec les bloggueurs (innocentes les rencontres), mais en lui disant la vérité quand le sujet est abordé,puis sur d'autres choses qui n'ont pas d'effet direct mais des effets indirects comme des absences, des préoccupations.!
J'ai peut être tort, et il n'y a rien de sarcastique dans ce billet. Aucun second dégré je le pense vraiment.

2:Faire une demande de divorce mais à l'amiable et non pour faute (grave), avec le même avocat.
Elle me dit m'aimer (putain moi aussi, alors pourquoi on en est là?), ne pas vouloir faire un divorce style guerre, mais elle m'attaque pour des pretextes qui ne sont pas les bons.
Mais qui permettent un traitement plutôt efficace.
Elle peut me reprocher en effet de ne pas avoir la même vision de la vie, mes déplacements (qui ne sont pas faciles à vivre je le concois, même si nous étions d'accord lorsque j'ai postulé pour cet emploi), le fait que je lui reproche ses factures de télephone.

3:Laisser se dérouler la procédure.
Si elle veut divorcer , je n'ai aucun moyen de la faire changer d'avis.
La question est :
Est ce la même chose de divorcer pour faute ou pour conscentement mutuel.
Si seul le résultat compte, pourquoi me battre?!
Pourquoi essayer de trouver des attestations ?
Auprès de qui d'ailleur?
Ma fille de sept ans qui est le souffre douleur moral (et de temps en temps physique) de ma femme?
Auprès de mes "amis" que j'ai sacrifiés sur l'autel de l'amour après qu'elle me disent " C'est eux ou MOI".
Prendre un avocat semblerait utile mais vain. En effet pourquoi faire?!
Elle a eut des semaines peut être pour me dessiner en monstre égoiste, harceleur, violent, et je n'ai que 2 semaines pour contre attaquer.

Pour les 2 premiers choix sus cités  il faudrait d'abord que l'on en discute.
J'ai réussi à la joindre hier au téléphone.
Le juge (vu que je suis censé l'avoir menacé de mort), lui a (selon elle) interdit de me rencontrer.(Vu le présumé contexte on ne saurait lui conseiller le contraire).
Elle devait me rappeler 10 min après, car elle devait en discuter avec sa mère qui est en france.(Cela explique probablement des choses vu que Mme Mère ne m'aime pas).
J'ai essayé veinement de la joindre toute la journée.
Lui laissant des messages lui demandant des explications, claires, précises concernant la situation qui se trouve être à l'opposé de ce qu'elle me dit vouloir . "Je ne veux pas d'un divorce guerrier".
Si cela se trouve elle se servira de mes nombreux appels (une vingtaine je pense , peut être plus), pour prouver  une fois de plus le harcèlement.
Tant pis si on considère qu'obtenir des raisons , des informations sur les objectifs soient assimilé à du harcélement.

Plus je relis les documents fournis par hussier (m'excuse de peu) et moins je comprends.
Je vois bien que toutes méthodes que je pourrai utiliser pour me disculper ne feraient que donner raisons au juge.
Exemple, j'ai envoyé des fleurs au bureau de Mme pour son anniversaire et la sT valentin.
Or , une secrétaire de ce lieu dit que je la harcèle.
Les cadeaux ,pouvant être assimilés à des "Je t'en supplie pardonne moi" , sont (selon le cliché), une réaction fréquente chez un mari violent, mais comment faire comprendre qu'ils n'étaient que des cadeaux "normaux"?!

Elle est censé arriver les yeux bouffis par les pleurs depuis 1 an, par période au boulot.
C'est sur que de se lever à 5h de se coucher pas avant 23h-00h00 ne gonfle pas les yeux.
Seul les pleurs le font.
Et la mention "PAR PERIODE" laisse présager d'un calcul certain de contrer l'argument  du "je suis presque jamais là".
Ce qui par là même prouve une fois de plus qu'elle a prémedité le coup.

Je ne comprends pas la mention "conserve le domicile conjugal" .
Certes je comprends bien que le juge lui donne le domicile, (une location), mais je ne sais pas , vu que l'on en avait discuter lors des différentes suggestions de divorce si elle souhaitait le conserver.
J'avoue que cela serait une beau gachis supplèmentaire de me faire démenager , puis quelques temps plus tard elle (pour où ?la bulgarie??), alors que le logement me plait.
Bon c'est pas le plus dramatique.
Au fait, on partage les meubles, l'élétromenager ou je pars avec rien?"Laisser le domicile conjugal" signifie TOUT laisser?!

L'audience à lieu le 18 Octobre (encore une fois rapide, pour éviter tout incident meurtrier, pfffff), mais à cette date je serai "normalement" au milieu de nulle part pour un démarrage d'usine.
Si je ne me pointe pas, même avec des excuses préalables, un mot de mon employeur cela ne fera que renforcer la thèse du mec qui assume pas sa violence.
Tout comme le fait que je ne comprenne absolument rien à ce qui m'arrive d'ailleurs.

C'est dingue comme situation.
On s'apercoit finalement que nos moindres gestes ou de non réaction peuvent avoir des significations diffèrentes après coup selon l'angle de vue.

Non là vraiment suis désesperé.

Pour ceux que cela interèsse de reprendre des bouts d'histoire de ma vie privée du blog vous pouvez en trouver ici, , encore ici, et .

Publié dans vortex30

Commenter cet article

Laure 06/10/2005 21:46

Conseil de quelqu'un qui est passé par la case divorce : prends un avocat. Ne serait ce que pour te guider dans les méandres des termes juridiques.
Et débrouilles toi pour être présent pour la conciliation. Légalement, ton patron doit t'accorder le temps de t'y rendre. Si tu n'es pas présent, tu connais l'adage "les absents ont toujours tort".
Ensuite, le fait d'être présent te permettra de te faire entendre du juge. D'exposer ta version des faits. De proposer la thérapie. Si elle accepte, et c'est ce que je te souhaite, tant mieux. Si elle refuse, ça rééquilibrera la balance.
Crois moi, pour bien te faire entendre, prends un avocat. Tu auras du temps pour lui exposer la situation et tes attentes (temps que tu n'auras pas forcément lors de l'audience). Et lui aura l'avantage du calme pour exposer les faits, alors que toi, trop impliqué, tu risques de te laisser emporter par tes sentiments, ta frustration, voire ta colère.
Et là où on t'attaque, reste zen. C'est primordial.
Mais défends toi David! Ne te laisse pas enfoncer. Tu as beaucoup plus à y perdre que tu ne le penses.
Ensuite, si vous devez en arriver au divorce : un divorce en consentement mutuel sans énonciation des griefs, c'est ce que j'ai choisi. C'est celui qui est le plus rapide, et qui épargne le plus les enfants.
Bon courage, et bonne chance.
Je te souhaite de tout coeur d'arriver à trouver une issue heureuse à ta situation.

PS : le conseil de Fabrice est bon.

Dolce 03/10/2005 22:54

Moi, petite, naive, et pas du tout mariee, je regarde cet article avec des yeux ronds comme des soucoupes en me demandant comment deux personnes qui s'aiment peuvent en arriver la.
Alors a defaut de solution miracle, je te souhaite beaucoup de courage...

Wonderblonde 03/10/2005 22:54

Salut p'tit loulou,j'étais pas venue depuis longtemps parce que je pensais que tu n'écrirais pas pendant tes vacances et là je viens faire un tour juste comme ça, avant de partir à mon tour, et je vois que ça va pas du tout !
Mais que te dire, à part de garder espoir, d'être courageux et de ne pas baisser les bras !
Si tu n'es pas coupable de ce dont on t'accuse, tu DOIS te défendre, un point c'est tout, ne te laisse pas abattre. Bien sûr, il ne s'agit pas de vous livrer à une guerre sanglante et absurde, mais pour autant tu n'as pas à reconnaître des faits qui n'ont pas eu lieu juste pour calmer le jeu.
Concernant l'éventuel sauvetage de ton couple, je suis plutôt pessimiste : je crois que tout ça est allé trop loin et qu'il n'est pas suffisant de s'aimer pour être heureux ensemble.
Quoiqu'il en soit, le plus important, c'est bien evidemment tes filles, c'est à leur bonheur qu'il faut penser en priorité.
Bon j'arrête là avec mes bons conseils, pas sûre que ça t'aide vraiment.
Quoiqu'il en soit, je te souhaite bonne chance...
Bisous
WB

David vortex 03/10/2005 13:17

En effet angel, je ne te donne ABSOLUMENT pas tort et je ne te trouve pas DURE.

C'est d'ailleur pour cela que je dis que pour sauver mon couple il faudrait une THERAPIE DE COUPLE et non, une therapie pour ELLE.

Ensuite violent NON.
Je pratique meme pas l'éducation par la féssé sur mes petites c'est pas pour boxer ma femme.
Suis pas alcolo,ni drogué je sais donc encore ce que je fais 24/24

Pour arreter de l'appeler , je l'ai fait.
Moi je veux JUSTE comprendre et j'ai bien compris que je ne saurai rien d'ici le 18 donc j'ai laissé beton.

Maintenant tu n'as que MA version et les juges jugent en effet sur les papiers fournis (que ceux de ma femme).
A moi donc de recuperer mes papiers.


Ce qui est certain, c'est que toute histoire est differente.
Tu as certainement d'apres ce que je lis vecu une affaire similaire ou le salaud etait LUI (si je t'ai bien compris).

Maintenant comme tu le dis, le salaud ,n'est pas toujours celui que l'on croit.

Par contre , je te trouve un peu "virulente" sur alienFlower.
Ce qu'elle dit va aussi pour ma femme.
Elle ne prends pas parti ni pour ELLE ni pour MOI.
Juste que Ma femme et moi , on se découvre sous un nouveau jour, et pas forcement le meilleur.

Merci en tout cas de me souhaiter bonne chance.

A bientot.

Angel 03/10/2005 13:00

1- Courage pour tous les deux

2- On mets toujours la faute sur l'autre et jamais sur nous.
Comparons: Elle t'accuse d'être violent, harceleur... et toi tu dis que tes seules fautes étaient: absence, bloggeurs... Allons... Je suis désolée de le dire mais si elle t'accuse de violence c'est qu'il y a eu un MINIMUM... Le juge ne l'aurait pas "crue" s'il n'avait pas un minimum de PREUVES!!! Quand même C'est un JUGE, il ne peut pas faire n'importe quoi non plus. et il ne peut pas agir sur un coup de tête....
Tu dis que ta femme t'accuse mais tu lui renvoie aussi la balle: "harceleuse"... donc par conséquent tu es au même niveau qu'elle...

3- j'ai vécu la situation contraire de ce que Farfouille raconte: Un homme violent qui a eu le cran de dire au moment du divorce qu'il était innoncent pourtant toutes les preuves démontraient le contraire!!

4- Il faut arrêter les préjugés: On la juge et on ne te juge pas?!! Tu racontes ta version mais il nous manque sa version de l'histoire!!!

Je suis un peu dur dans ce que je dis mais il faut arrêter de pleurer sur son sort: si vous vous aimez et que vous êtes arrivés à ce point là: c'est que quelquechose de grave s'est arrivé pour qu'elle se comporte comme ça (autre que ton absence permanente et les factures de tél...). J'ai lu les autres postes: j'ai conclut que la situation n'est plus bonne depuis longtemps et que vous n'avez pas fais des efforts pour rémedier à ça....

Je ne te juge pas mais je ne la juge pas non plus (pas comme certains) car nous (les bloggeurs) nous ne connaissons pas la VRAIE version, ne savons pas les secrets de votre couple...

Alors je te conseille d'arrêter de l'appeler (en effet c'est du harcelement d'appeler 20 fois par jour surtout si elle n'a pas envie de te parler, laisse lui le temps de réflechir et de se remettre en question car apparement pour qu'elle agit de tel façon c'est qu'elle même ne sait plus " où elle en est"???!!!!
Remets toi aussi en question et essaie de chercher le fond du problème au lieu de s'donner des excuses superficielles!!

5- Aliensflower je reprends ta phrase "comme quoi, on ne connait jamais vraiment quelqu'un" mais dans le sens inverse car apparemnt tu t'attaque à sa femme sans même analyser la situation: je crois, que David a plûtot besoin de conseils et de soutien que des mots balancés sans être pesés et qui peuvent "peut être" parfois déprimante à la personne concernée (c.à.d David)...

Je suis désolée si j'étais dure dans mon message mais je crois que c'etait surtout pour te faire réagir face à ta situation.

En tout cas, "un coupable est présumé innocent jusqu'à preuve du contraire": alors si tu n'as rien à te reprocher prouve-le.

Dans tout les cas, je le répète: Courage à vous deux!!