Ile aux otaries

Publié le par David vortex

La nuit a plutôt était courte!

 

La chambre donne sur la place du marché, où le soir on démonte jusqu'à 23h00 les stands rudimentaires que l'on remonte à 5h00 le lendemain  matin.

 

Les bruits des barres métalliques résonnent  dans toute la place.

 

 

Le déjeuné englouti (saucisses, omelletes, haricots) nous partons pour le port ou nous attends le bateau pour l'île aux otaries.

 

 

Nous avons la chance d'apercevoir des baleines mais les photos ne donnent rien. On ne voit qu'une forme noire qui pourrait tout aussi bien être une pierre ou un écureuil lassé des douche et préférant les bains.

 

 

Les otaries, elles , sont bien présentes.



 

J'ai normalement le pieds marin,mais là,bizarrement le petit déjeuné fait des tentatives d'évasion.

 

 

Retour au port et visite du marché artisanal.

 

Attention faut marchander entre 2 ou 3 fois moins que le prix affiché!!

 

Pour le déjeuné, langouste,dans un restaurant où les babouins se balladent aux alentours.

 

Les serveurs luttent pour éviter que ses babouins ne s'imposent pas à notre table!!<

Après le repas nous nous sommes rendus au parc botanique ,qui dans le passé était une réserve de légumes frais (choux, carottes),destinés aux marins ralliant l'inde.

 

Les écureuils grouillent dans ce parc mais aucun ne prends de douche sous la cascade.

 

Publié dans vortex30

Commenter cet article

véro 16/10/2005 20:48

En Afrique du Sud, les animaux ne sont pas farouches. Il faut toujours avoir un oeil sur son casse-croûte.
Véro