Divorce blues?

Publié le par David vortex

Mardi soir, à la sortie de l’audience, je me sentais soulagé.
Je pensais avoir obtenu ce pour qui pour moi est important, ce pour quoi je voulais me battre.
D’où mon « article » au ton enjoué, qui vous a permis de commenter si gentiment, comme à votre habitude, et je vous en remercie.
Je m’attendais donc, à dormir sereinement, du sommeil du juste.
Mais malheureusement ce ne fut pas le cas.

Mon sommeil fut agité, impossible à trouver un moment de répit.
J’étais sans cesse submergé par les souvenirs de mon couple.
J’avais lu quelque part, « dans un divorce il n’y a que des perdants.
Certains perdent moins que d’autres c’est tout. »
Je me sens réellement perdant.
 
J’ai beau me dire, que mon mariage n’était pas parfait, du fait de mes déplacements, de mes discussions sur Internet, de sa jalousie, de sa relation à l’argent, je n’arrive pas à me sentir soulagé d’être séparé.
 
De même je n’arrive pas à me résoudre à enlever mon alliance ou ma chevalière de « fiançailles ».
Est-ce à dire que je l’aime (encore)?
Je sais, certains diront : «  Faut savoir ce que tu veux », d’autres « c’est normal laisse du temps au temps », d’autres se sentiront trahis de m’avoir aidé, aimé pour maintenant me voir quelque part, sembler « regretter ».

Je pensais, naïvement, « dès notre séparation, je vais changer de vie », rencontrer des gens (je ne parle pas là de filles), sortir, m’amuser.
Mais je me rends bien compte que je n’en ai absolument pas envie.
.Je n’arrive pas à réfléchir à un projet (loisir ou autres) sans l’inclure, et par la suite réagir en me disant non elle est plus là.
Du coup je m’isole encore plus, je reste chez moi, sans rien faire.
Avant je restais chez moi , et le « sans rien faire » signifiait , regarder la tv, visionner un dvd, lire.
Mais là, je fais rien.

J’ai de plus en plus le sentiment que ni elle , ni moi n’avons pas tout tenté pour sauver notre couple du moins, pas aux mêmes moments.
Elle aurait du accepter, négocier mes concessions, et moi les siennes.
Mais, il me semble avec le recul, que nous avons chacun campés sur nos positions, et lorsque l’un ou l’autre faisait une avancé vers l’autre à découvert, il se faisait injustement tirer dessus le dégoûtant de faire à nouveau des efforts.

Il parait que l’on se rends compte de l’importance des personnes par le vide qu’elles créent en partant, de même on reconnaît le bonheur au bruit qu’il fait en s’éloignant.
Je pense pouvoir dire qu’aujourd’hui que ma vie me semble vide et sonore.

Pour mon entourage, famille, collègues, je fais bonne figure, le « je vis bien mon divorce » est de mise.
Mais quand je me retrouve seul, dans mon appartement si « glauquement » vide, ou dans cette chambre d’hôtel minable, le jeu de comédien s’arrête et laisse place à un jeu de clown triste.

Il est fort probable que ma femme, pardon ex femme, ne lise jamais ces lignes, mais j’espère qu’elle retrouve dans son cœur cette même petite flamme qui est continue à briller, vaciller dans le miens.
Mais il est déjà à mon avis bien trop tard pour ma femme ou alors sa flamme brille t elle déjà pour quelqu’un d’autre.

Publié dans vortex30

Commenter cet article

Laurent 16/11/2005 21:44

Bon, 3 semaines après son départ, je l'ai surprise avec un copain à moi. J'ai retiré mon alliance le soir même !

Pourtant, 4 mois plus tard, j'en étais encore à me demander si j'allais lui faire un cadeau d'anniversaire. Par chance, un bon copain m'a ouvert les yeux, il m'a dit d'arréter mes conneries. Le choc a été salutaire. C'est vraiment ce soir là que j'ai fait le deuil définitif.

Et c'était chimère que de croire que je l'aimais encore. En fait, elle avait soigneusement laissé quelques phrases du type: "oh, peut-être dans un an..." En réalité, il est toujours plus dur pour celui qui se fait plaquer (même si le couple est une catastrophe) de l'accepter.

Encore un commentaire: les premières semaines ont été de gentilles discussions sur l'argent. Bonhomme, j'ai laché des sommes rondellettes, sans reconnaissance en retour. La situation est hyper tendue à présent. Mon ex adhore plumer, pour rester poli. C'est maintenant la guerre.

David, ton ex me parait dans le même état d'esprit - il n'y a qu'à lire les demandes inacceptables pour les enfants le week-end. Ne te laisse pas faire: les petites choses se transforment en énormes frustrations si elle ne sont pas équitablement traitées.

Bon courage.

jack1969 03/11/2005 21:25

ouai...à la fois très différent de ce que je vis et tellement de similitudes aussi... on vit souvent le même genre de choses !!

David vortex 26/10/2005 22:10

Merci.

Là, je remonte un peu.Enfin, comme je peux.

Seb 26/10/2005 21:11

je suis tombe il y a peu sur ton blog que je trouve amusant d'ordinaire. je ne te connais pas assez pour t'apporter le reconfort avec les mots qu'il faut, mais ce soir, j'avais envie de prendre ma cyber-plume pour te dire que ta sincérité est touchante, et qu'elle remue. Bon courage, tu n'es pas seul !

lali 25/10/2005 07:17

Je pense que ta réaction est normal évidemment que tu l'aimes encore mais pas assez pour continuer, on n'efface pas plusieurs années de vie commune en passant devant un juge. Le temps est le seul qui estompe les choses, avec un peu de ton aide aussi. Soit fort!